Vos designers préférés : Sori Yanagi

“La vraie beauté ne peut être créée, elle nait naturellement”

Sort Yanagi: un avenir tout tracé

Né le 29 Juin 1915 à Tokyo, Sori Yanagi est un artiste à en devenir. Il est le fils de Soetsu Yanagi, écrivain, amateur d’art mais surtout le fondateur du Mingeikan, le musée de l’Artisanat folklorique japonais.

Il est diplômé de philosophie à l’Université impériale de Tokyo, mais est surtout intéressé par l’artisanat et les arts décoratifs de par son héritage. Il part donc étudier à l’école des Beaux-Arts de Tokyo en 1934 et se spécialise en art et architecture, puis finalement dans le design d’objet. Yanagi devient donc designer et artiste, rattaché au courant du modernisme.

Curieux et ouvert d’esprit, il est très influencé par ses semblables occidentaux, notamment Le Corbusier (architecte et décorateur suisse) qu’il admire par ses innovations. Entre 1940 et 1942, il devient même l’assistant de Charlotte Perriand (architecte et designer française)lors de son voyage au Japon. L’artiste sera très influencée par la culture orientale, qui elle-même influencera Sori Yanagi.

Le modernisme européen lui plait beaucoup et il va également s’intéresser aux réflexions sur le design industriel. Il va l’étudier en 1947, jusqu’à gagner le premier prix du concours de design industriel japonais.

En 1952, il fonde son studio, le Yanagi Industrial Design Institute.

Des pièces iconiques

C’est durant l’année 1954 qu’il crée ses deux pièces les plus iconiques : les tabourets “Elephant” et “Butterfly”.

Focus sur le tabouret "Butterfly"

Designer novateur, Yanagi crée une pièce inédite au Japon. En effet, le tabouret a une fonction occidentale et n’existe pas en Extrême-Orient à cette époque. Sa forme en revanche est un réel hommage au Japon. Ce tabouret illustre parfaitement la rencontre entre les deux cultures et les influences du designer.

L’assise du tabouret est réalisée à l’aide de la technique du contreplaqué courbé. Elle ressemble à des ailes de papillons (d’où son nom). Les deux feuilles sont reliées par une simple tige de laiton.

Le tabouret Butterfly est édité par Vitra, fabricant suisse de mobilier design, qui travaille également avec les designers Eames.

Une ascension sans limite

Mais notre histoire ne s’arrête pas là. Son imagination débordante lui vaudra des créations plus insolites les unes que les autres : jouets, luminaires, vaisselle, motos ou encore stations de métro. Rien n’échappe à son génie, tant bien qu’il sera même appelé pour créer la torche olympique des JO d’été de Tokyo en 1964.

En 1977, Sori Yanagi devient le directeur du Musée des Arts Populaires de Tokyo.

Il meurt en 2011 à Tokyo. Aujourd’hui, il est considéré comme un des designers les plus importants de l’après-guerre.

You may also like

Voir toutes
Example blog post
Example blog post
Example blog post